Un peu d'Histoire

1483 : Saulcy est une des plus anciennes cures du Val de Saint-Dié.
1697 : La chapelle est détruite.
1711 : Reconstruction avec une tour octogonale près du chœur, proche d'une architecture byzantine. Consacrée par Monseigneur Mahuet en 1736, elle est dédiée à Saint Jean Baptiste.
1770 : La paroisse est dotée d'un Presbytère.
1893 : Un violent orage emporte le clocher haut de 33 m, qui tombe sur sa pointe, fichée entre les tombes du cimetière entourant l'édifice. Un toit provisoire est mis en place.
1914-1918 : Le toit provisoire est partiellement détruit par les bombardements allemands.
1922-1923 : Reconstruction de la toiture.
20 Novembre 1944 : Quelques obus américains mettent le feu au clocher, pour incendier un dépôt de munition allemand situé à proximité. Une énorme explosion pulvérise l'église intégralement.
1946 : Construction de la chapelle provisoire, devenue aujourd'hui local technique.
1947-1949 : Mise en place des nouvelles cloches dans le beffroi provisoire (Anne-Marie 753 Kg, Claire-Marie 1500 Kg et Marie-José 1050 Kg, fondues par la Maison Paccard d'Annecy le Vieux).

La nouvelle église

Le projet retenu a été celui de M. François BOLESLAS DE JANKOWSKI, nommé en 1945 par le Ministère de la Reconstruction, Architecte urbaniste des communes sinistrées de la Vallée de la Meurthe, également architecte du groupe scolaire et de l'église d'Anould, des écoles de Gerbépal, Corcieux, ou encore de l'école ménagère de Saint-Dié.
eglise1
Avril 1962 : démarrage des travaux par l'entreprise Broglio de Corcieux qui a embauché 13 ouvriers espagnols.
3 Juin 1962 : pose de la première pierre de la nouvelle église face à la Mairie par Monseigneur Noël, Vicaire Général, assisté du Chanoine Thouvenin, en présence de M. Vaucourt, Maire, Ulrich, Conseiller Général, Broglio, Entrepreneur, Jankowski, Architecte, et de l'Abbé Thomas. Après la bénédiction du sol et du chantier, un parchemin, retraçant le parcours de l'église Saint Jean Baptiste, est placé dans un tube de cuivre et scellé dans la première pierre. De forme carrée, elle porte une croix en relief, avec entre chaque bras les chiffres 1962.
11 Octobre 1964 : inauguration et bénédiction de l'église terminée. Le coût total de la reconstruction a été de 390 000 francs et a été entièrement couvert par les dommages de guerre.
eglise2eglise4eglise3
La Croix posée sur l'édifice a été fabriquée par l'entreprise Maître de Rambervillers. Elle est en fer forgé, mesure 5 m 45 et pèse 300 Kg. Le Coq est en cuivre doré et a été installé le 06 Avril 1963. Il est l'œuvre de M. Mougeolle. La Croix Votive, placée devant l'église aujourd'hui, est le seul vestige du temps passé. Datant du XIII ème siècle, taillée dans le grès et pesant 700 Kg, elle est restée le long de la nationale 415 jusqu'au 18 Novembre 1959. Celle-ci a été déplacée grâce à l'aide de M. Jacques Cantrelle afin d'être protégée des accidents de la circulation.

 

Les prêtres de Saulcy

L'abbé THIEBAUT
L'abbé JEANPIERRE (à Saulcy de 1909 à 1914) né à la Bresse en 1874, ordonné prêtre en 1897, il est nommé curé de Saulcy en 1909.
En 1914, le curé accueille les blessés au château. Les allemands y amènent alors 300 blessés.
Le château étant utilisé par les Allemands comme s'il s'était agi d'un fort militaire, l'artillerie française pilonne alors le château que l'abbé JEANPIERRE refuse de quitter. Il est tué par un obus le 29 Août, tombé dans la salle à manger du château du séminaire.
L'abbé GEORGE
L'abbé Adrien FRESSE (à Saulcy en 1944 et arrivé en poste quelques années auparavant).
L'abbé LUTHRINGER (en 1946)
L'abbé Gilbert THOMAS (à Saulcy de 1947 à 1986)
L'abbé Eugène BOURGEOIS
L'abbé Jean-Marie GEHIN