Depuis plusieurs jours, les chenilles processionnaires (Thaumetopoeaprocessionea), originaires d’Europe du Sud, apparaissent dans notre village.

Ce nuisible se développe pendant la saison printanière, période pendant laquelle la température augmente. La projection de leurs poils urticants représente un véritable danger pour l’homme et l’animal. De plus, cette chenille se nourrit de nos arbres et peut donc les dégrader, plus particulièrement les buis, les arbres fruitiers et les fusains d'Europe. 

Elles sont heureusement facilement identifiables. Les chenilles processionnaires ont une abondante pilosité elle-même reliée à une glande qui contient son venin. Elles sont de couleur brune avec des tâches orangée et une tête noire.

Surtout, ne tentez pas de les manipuler ou de les toucher ! En cas d’allergie, le contact du venin peut provoquer des éruptions cutanées s’accompagnant de démangeaisons et d’autres symptômes moins courants tels que des maux de gorge, des difficultés respiratoires, des problèmes oculaires et des œdèmes.

Nous vous recommandons de rester vigilants et de procéder, dès les premières apparitions, à un traitement en prenant vos précautions. Il existe une grande variété de pièges à phéromones disponible commercialement afin d’éradiquer le fléau de la chenille urticante. 

Plus d'informations sur www.chenilleprocessionnaire.com